santé publique

Nutriscore : un outil de santé publique validé par la science

Nutriscore : un outil de santé publique validé par la science

L’Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionelle (EREN) de l’Université Sorbonne Paris Nord a réalisé une vidéo expliquant en 2,45 minutes pourquoi et comment le NutriScore est un véritable outil de santé publique basé sur la science.

Dans le contexte actuel du débat européen sur la mise en place d’un étiquetage nutritionnel unique et obligatoire sur le devant des emballages pour tous les pays européens, il est important de souligner que le Nutri-Score est fondé sur une base scientifique solide et que la science doit être au cœur du débat pour choisir un étiquetage nutritionnel réellement utile pour les consommateurs.

Nutri-Score a fait l’objet de nombreuses études scientifiques publiées dans des revues internationales à comité de lecture (plus d’une soixantaine réalisées dans une trentaine de pays) qui ont validé le mode de calcul du Nutri-Score et démontré sa pertinence.

Vidéo en français
Vidéo avec sous-titres en anglais
Vidéo avec sous-titres en espagnol

Pour en savoir plus :

Publié par Didier dans Actualités
Article – Ecoles et pandémie : qu’avons-nous appris de la crise sanitaire ?

Article – Ecoles et pandémie : qu’avons-nous appris de la crise sanitaire ?

Publié dans le dernier numéro de Santé Publique (6/2021), l’article Ecoles et pandémie: qu’avons-nous appris de la crise sanitaire[1]  propose une analyse des différents enjeux de la gestion de la pandémie à l’échelle des écoles et identifie les changements de paradigmes nécessaires pour construire la résilience des écoles et des sociétés aux crises futures. Il est en libre accès jusqu’au 28 avril 2022.

Résumé : La pandémie de COVID-19 a confronté le monde entier à une crise d’une ampleur inédite. Pour lutter contre la propagation du virus, des mesures sans précédent ont été prises dans de nombreux pays, bouleversant le fonctionnement habituel des sociétés. De par ses multiples impacts sociaux, éducatifs, économiques et sanitaires, la fermeture quasi généralisée des écoles au niveau mondial, pendant le premier confinement, est sans doute l’une des mesures les plus marquantes dans la gestion de cette pandémie.

La question du fonctionnement des écoles pendant la crise révèle de façon aiguë les tensions entre les différents défis sanitaires, sociaux, politiques et éthiques posés par la pandémie actuelle. Dans un contexte à la fois d’urgence et d’incertitude, les gouvernements ont dû mettre en balance les risques incertains liés à l’ouverture des écoles et les préjudices bien documentés liés à une fermeture prolongée. Quels sont les savoirs convoqués pour fonder de telles décisions complexes et quels sont les facteurs qui orientent les choix ? Quelles ont été les différentes réponses apportées selon les pays et comment celles-ci sont-elles construites ? Une fois les décisions politiques prises, comment celle-ci sont-elles reçues, interprétées et mises en œuvre par les professionnels sur le terrain ? Comment préparer les écoles aux crises sanitaires ? Telles sont les questions que cette analyse rétrospective se propose d’étudier.

En s’appuyant à la fois sur les données scientifiques disponibles, les réponses dans les différents pays et les données issues de l’expériences des professionnels du terrain à l’échelle mondiale, les auteurs analysent les principaux enjeux de la fermeture et la réouverture des écoles, de la prise de décision à sa mise en œuvre concrète sur le terrain. Cette démarche permet de tirer les premiers enseignements de la crise et d’introduire les changements de paradigmes nécessaires pour construire des réponses durables aux défis actuels et futurs de nos sociétés.

Lien vers l’article (en libre accès jusqu’au 28/04/2022)


[1] Jourdan, D., Gray, N. & Ivassenko, V. (2021). Écoles et pandémie : qu’avons-nous appris de la crise sanitaire ?. Santé Publique, 33, 813-822. https://doi.org/10.3917/spub.216.0813 (en libre accès jusqu’au 28/04/2022)

Publié par Didier dans Actualités
Pour une santé publique intersectorielle, interdisciplinaire et interministérielle – Une tribune publiée dans le Monde ce 16 mars 2022

Pour une santé publique intersectorielle, interdisciplinaire et interministérielle – Une tribune publiée dans le Monde ce 16 mars 2022

La Chaire UNESCO EducationS & Santé est signataire de la tribune publiée ce 16 mars 2022 dans Le Monde, appelant à repenser les stratégies de santé publique. Co-signée par une trentaine de chercheurs, de praticiens de santé publique et d’élus, celle-ci rappelle que les déterminants sociaux de la santé jouent un rôle majeur sur l’état de santé des populations et sont à l’origine des inégalités sociales et territoriales de santé. Seules les stratégies associant le développement des capacités des personnes et l’action sur les écosystèmes de vie (création d’environnements favorables à la santé) s’avèrent efficaces à créer les conditions de la santé de tous. Les approches centrées exclusivement sur les comportements individuels ou à visée essentiellement informative ne permettent pas d’agir efficacement et durablement sur la santé des populations et viennent trop souvent amplifier les inégalités sociales de santé.

Il est ainsi crucial de développer des réponses intersectorielles aux défis de santé, en articulant ses différentes dimensions sanitaires, sociales et éducatives. Il convient pour cela de soutenir fortement les dispositifs et instances qui permettent de croiser enjeux sanitaires, éducatifs et sociaux, comme la politique de la ville, les contrats locaux de santé, le comité interministériel pour la santé ou les commissions de coordination des politiques publiques…

Une autre priorité est de faciliter le partage des savoirs et le transfert de connaissances entre les acteurs de la recherche, les décideurs politiques, les professionnels ou acteurs de terrain, sans oublier les populations elles-mêmes. Il s’agit de contribuer à ce que les pratiques soient fondées sur des données scientifiques valides, mais aussi de les articuler avec les savoirs expérientiels des acteurs de terrain et des populations, dans des pratiques qui fassent sens pour tous. Comme le précisent les co-signataires de la tribune, « le recours mais surtout l’adaptation et l’appropriation, par les acteurs de terrain et les décideurs, des résultats issus de la recherche exigent de créer des plates-formes locales de transfert de connaissances intégrant savoirs scientifiques et expertise des acteurs ».

C’est justement l’ambition spécifique de la Chaire UNESCO et Santé que de contribuer à développer ces perspectives intersectorielles, favoriser la collaboration entre les secteurs de l’éducation, du social et de la santé, mais aussi entre les différents acteurs.

Lien vers la tribune

Publié par Didier dans Actualités
Communiqué de presse – 42 sociétés savantes et associations de santé écrivent au gouvernement pour soutenir le développement du Nutri-Score

Communiqué de presse – 42 sociétés savantes et associations de santé écrivent au gouvernement pour soutenir le développement du Nutri-Score

Communiqué de presse de la Société Française de Santé Publique (SFSP) et de la Société Française d’Hépatologie (AFEF) – 17 décembre 2021

Alors qu’une violente offensive anti Nutri-Score est menée en France, depuis plusieurs semaines, par les grands producteurs de fromages et de charcuteries, l’AFEF (Société Française d’Hépatologie) et la Société Française de Santé Publique (SFSP) ont initié un courrier de soutien à ce dispositif essentiel de santé publique. Il est adressé ce jour au Premier ministre et aux ministres en charge de la Santé, de l’Agriculture et de l’Alimentation, de l’Economie et des Finances et des Affaires européennes. L’initiative vient en appui d’une tribune signée par plus de 850 scientifiques et professionnels de la santé.

A propos de la campagne en cours

La mobilisation anti Nutri-Score de grands groupes industriels a malheureusement trouvé l’appui de plusieurs personnalités politiques, au mépris des défis majeurs de santé publique auxquels la France est de plus en plus confrontée, tels que l’obésité, les cancers, les maladies cardio-vasculaires, le diabète…

Nos 42 organisations (cf. liste ci-dessous) souhaitent manifester leur plein soutien au Nutri-Score et alerter sur les risques d’un retour en arrière par rapport au projet de la Commission Européenne de rendre obligatoire un logo nutritionnel pour tous les aliments d’ici la fin de 2022.

A propos du Nutri-Score

Adopté, en 2017, ce logo nutritionnel qui répond à un double objectif : mieux informer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des aliments et leur permettre de les comparer entre eux ; inciter les industriels à améliorer la composition de leurs produits. Le choix du logo a été fait par le gouvernement sur la base de travaux scientifiques reconnus. Depuis 2017, son effet positif a été documenté par de nouveaux travaux de recherche.

Le Nutri-Score s’est avéré être un instrument très utile pour sensibiliser la population à une correcte consommation, grâce à sa facilité d’interprétation qui simplifie la lecture des valeurs nutritionnelles propres aux différents aliments. La France dispose donc d’un outil de santé publique qui, en cohérence avec d’autres mesures de santé publique, peut permettre d’avoir une efficacité sur l’état nutritionnel et la santé de nos concitoyens.

A l’heure où la France s’apprête à occuper la présidence du Conseil de l’Union européenne, nous devons pouvoir compter sur un soutien sans faille de notre gouvernement dans la promotion de cet outil devenu indispensable à la santé publique, dans notre pays et à l’échelle de tout le continent.

La Chaire UNESCO ÉducationS & Santé soutient cette initiative et est co-signataire de ce courrier.

>> Télécharger le communiqué en PDF

Publié par Didier dans Actualités
Plaidoyer pour le plaidoyer en santé publique – L’enregistrement et les ressources du webinaire sont disponibles !

Plaidoyer pour le plaidoyer en santé publique – L’enregistrement et les ressources du webinaire sont disponibles !

Vous avez été nombreux à participer à notre dernier webinaire, co-organisé avec le Réseau Francophone International pour la Promotion de la Santé (REFIPS) sur le thème du plaidoyer et de la communication en promotion de la santé. Les interactions avec les intervenants ont été des plus riches et ont montré que ces questions se trouvaient au cœur des préoccupations des acteurs et professionnels de la santé publique et promotion de la santé.

Vous n’avez pas pu vous joindre à l’évènement ? Vous souhaitez réécouter les échanges ? Le replay et l’ensemble des ressources sont maintenant disponibles !

>> Accès au replay et à l’ensemble des ressources

Résumé

Pour agir efficacement et durablement pour la santé des populations et réduire les inégalités, une réponse collective et coordonnée sur l’ensemble des déterminants de la santé est nécessaire. Ce scénario de transformation sociale suppose donc la mise en place de stratégies intersectorielles et des politiques publiques adaptées. Dès lors, il est capital pour tout acteur de santé publique ou de promotion de la santé de savoir rassembler et engager collectivement les différentes parties impliquées. Le plaidoyer est l’ensemble des actions visant à orienter, guider, soutenir l’élaboration de politiques et de pratiques en faveur de la santé de tous. Pour autant, entre le spectre de l’influence et celui du militantisme, le plaidoyer n’a rien d’une pratique simple ou évidente pour les acteurs de santé publique.

En partant d’exemples et de situations concrètes, ce webinaire avait pour but de discuter des enjeux de la pratique du plaidoyer pour les acteurs de santé publique, des freins et des obstacles (réels ou ressentis) pour les professionnels à s’emparer de cette pratique, et des leviers possibles pour une action transformatrice en santé publique.

Trois questions ont structuré les échanges :

  • En quoi le plaidoyer est une compétence décisive et nécessaire en santé publique ?
  • Entre recherche et militantisme : quelle posture possible / souhaitable pour les professionnels de santé publique ?
  • Quelles données, quels savoirs, quelles compétences sont nécessaires pour mener une démarche de plaidoyer légitime ?
Publié par Didier dans Actualités
Pré-conférence en ligne – Participation réelle et pouvoir transformatif de la promotion de la santé – 10 novembre 2021

Pré-conférence en ligne – Participation réelle et pouvoir transformatif de la promotion de la santé – 10 novembre 2021

La Chaire UNESCO co-organise une pré-conférence dans le cadre de la 14e Conférence européenne sur la santé publique (Glasgow, 10-12 novembre), en partenariat avec la section Promotion de la santé de l’EUPHA et l’Institut international de l’Université du Michigan.

Cette préconférence a pour objectif d’ouvrir de nouvelles perspectives pour contribuer à la participation réelle des populations à leur propre santé et mettre en oeuvre le pouvoir transformatif de la promotion de la santé. En passant de la participation comme mantra à la participation comme pratique, cette pré-conférence vise à placer l’inclusion au cœur des enjeux des politiques de santé pour tous.

En plus de ces objectifs, nous souhaitons créer un espace qui soutient le réseautage international entre les professionnels et les chercheurs intéressés par l’avancement des interventions de santé publique participatives et communautaires.

Date : le 10 novembre 2021 à partir de 9 heures

Pour plus d’informations et pour s’inscrire

Publié par Didier dans Actualités
Article : Coopération et cohérence : une enquête mondiale auprès des professionnels impliqués dans la réouverture des écoles lors de la pandémie de COVID-19

Article : Coopération et cohérence : une enquête mondiale auprès des professionnels impliqués dans la réouverture des écoles lors de la pandémie de COVID-19

La pandémie de COVID-19 a privé d’école 90% de la population scolaire mondiale. Les fermetures d’écoles ont été décidées dans la précipitation : des modalités d’enseignement à distance ont alors dû être créées, dans l’attente de savoir quand et dans quelles conditions les écoles pourraient réouvrir. Les gouvernements ont publié des recommandations pour la réouverture des écoles à des rythmes variables, qui ont évolué au fil des mois, avec un nombre considérable de négociations et de discussions entre les différentes parties prenantes. Afin de contribuer à nourrir la réflexion sur les meilleures façons de soutenir les écoles en temps de crise, une étude mondiale a été conduite auprès des professionnels de la santé et de l’éducation impliqués dans la réouverture des écoles. L’objectif de l’étude était de collecter et d’analyser les pratiques au sein des différents pays et territoires. Un questionnaire semi directif a ainsi été diffusé via la communauté de la Chaire UNESCO ÉducationS & Santé et d’organisations partenaires.  192 réponses provenant de 43 pays et territoires et d’une région multi-pays ont ainsi été recueillis.

L’article[1] publié le 9 juin 2021 dans Health Education présente les résultats de cette étude et formule des propositions sur les meilleurs moyens de soutenir les écoles, les professionnels, les parents, les élèves et les communautés tout au long du processus de réouverture.

Lire l’article intégral (en anglais)


[1] Gray, N.J. and Jourdan, D. (2021), “Co-operation and consistency: a global survey of professionals involved in reopening schools during the COVID-19 pandemic”, Health Education, Vol. ahead-of-print No. ahead-of-print. https://doi.org/10.1108/HE-07-2020-0054

Publié par Didier dans Actualités
La santé, un enjeu de société – Nouvelle édition revue et augmentée

La santé, un enjeu de société – Nouvelle édition revue et augmentée

La santé est loin d’être une simple question médicale, elle se construit en interaction avec les domaines sanitaires, sociaux, culturels, politiques, éthiques. Pour comprendre et répondre aux enjeux de santé, toujours complexes, il est ainsi nécessaire de croiser les regards et les perspectives.

L’ouvrage donne la parole aux spécialistes de diverses disciplines : historiens, sociologues, économistes de la santé, psychologues, médecins, infirmiers, ergonomes… et s’adresse à tous, du particulier, soucieux de mieux comprendre une question centrale de nos existences, aux professionnels désireux de nourrir leur réflexion sur un domaine en perpétuel changement.

Didier Jourdan a contribué à nourrir la réflexion développée dans cet ouvrage par la rédaction de deux chapitres : L’école, acteur clé de la santé et La santé publique aujourd’hui.

L’ AUTEUR :

Hélène Frouard est journaliste scientifique, membre de la rédaction du magazine Sciences Humaines.

Catherine Halpern fut cheffe de rubrique de la rédaction de Sciences Humaines. Spécialiste des questions de société, elle a coordonné de nombreux dossiers du magazine et dirigé plusieurs ouvrages aux éditions Sciences Humaines. Elle est aujourd’hui responsable de mission à la Ville de Paris.

Avec les contributions de :

A.-M. Arborio, C. Avril, J. Barbot, P. Bataille, J.-P. Besancenot, F. Brugère, J. Canonne, C. Capuano, M. Castra, M. Deshayes, S. Divay, B. Dormont, S. Fanzaing, O. Faure, C. Fournier, É. Giroux, C. Halpern, L. Hartmann, E. Hirsch, B. Jacques, D. Jourdan, P. Le Coz, G. Marchand, P. Marichalar, C. Marin, J.-F. Marmion, R. Meyran, X. Molenat, M. Navarre, F. Pierru, P. Pinell, C. Rabier, C. Rebillard, M. Robelet, F.-X. Schweyer, P. Steiner, L. Testot, F. Trécourt, P. Zawieja.

Lien vers l’éditeur : https://editions.scienceshumaines.com/la-sante_fr-786.htm

Publié par Didier dans Actualités
Les politiques européennes de santé publique – Webinaire le mardi 15 décembre 2020, 15.30 – 16.30

Les politiques européennes de santé publique – Webinaire le mardi 15 décembre 2020, 15.30 – 16.30

La santé constitue un défi politique à l’échelon des pays et de l’Union Européenne. Plus que jamais, l’actualité questionne les fondements et les modèles de nos politiques de santé publique, jusqu’au concept de santé lui-même. C’est pourquoi nous avons invité Luis Saboga-Nunes, Président de la section Promotion de la santé de l’EUPHA, à venir nous éclairer sur ces enjeux.

Ce webinaire sera l’occasion de faire le point sur les politiques européennes en promotion de la santé et de décrire les modèles qui les sous-tendent. Il explorera les fondements des politiques publiques et les évolutions nécessaires pour améliorer réellement et efficacement la santé des populations et l’équité en santé. Face à la complexité des enjeux de santé, qui requièrent une approche complexe et intersectorielle, il explorera les enjeux et perspectives des politiques promotrices de santé et leurs conditions de mise en œuvre. Quels sont les différents défis à relever pour le futur, plus spécifiquement au niveau de l’Union Européenne ?

Lien de connexion au webinaire : https://bit.ly/politiques-PS

Plus d’informations sur la page dédiée du webinaire : https://bit.ly/politiquesantepublique

 

Publié par Didier dans Actualités
Vers le plan « 1000 premiers jours » : pour une approche intégrant les enjeux de santé publique, d’intersectorialité et de participation

Vers le plan « 1000 premiers jours » : pour une approche intégrant les enjeux de santé publique, d’intersectorialité et de participation

La Chaire UNESCO ÉducationS & Santé est co-signataire d’un courrier au Ministre des Solidarités et de la Santé et de son Secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles concernant le rapport « 1000 premiers jours » élaboré par une commission d’experts présidée par le neuropédiatre Boris Cyrulnik.

Fruit de la réflexion collective de pédiatres, médecins de PMI et acteurs de santé publique, ce courrier rappelle l’importance de problématiques fondamentales de santé publique (causes de morbimortalité, lutte contre les inégalités sociales de santé, maltraitance, exposition aux toxiques, alimentation…). Il rappelle le rôle central joué par la Protection Maternelle et Infantile et la nécessité de développer ses moyens d’action. Il insiste enfin sur l’importance d’une concertation plus large des professionnels de la petite enfance et de représentants des familles, afin d’enrichir ce rapport des perspectives de la santé publique et de la promotion de la santé, nécessairement intersectorielles.

Lire le courrier et la contribution de la plateforme « Assurer l’avenir de la PMI »

A la suite de ce courrier, une visioconférence a été organisée le mercredi 2 décembre entre les organisations signataires et le Cabinet du Secrétaire d’Etat. Le cabinet a pris note des points soulevés et a invité les signataires à formuler des propositions.

Signataires du courrier : Société Française de Santé Publique, Groupe de Pédiatrie Générale sociale et environnementale (GPGse) de la SFPPre, la Société Française de Pédiatrie (SFP), le Conseil National Professionnel de Pédiatrie (CNPP), la Société Française de Pédiatrie Médico-Légale (SFPML), la Chaire UNESCO « Educations & Santé », la Société Francophone de Santé et Environnement (SFSE), le Syndicat national des médecins de PMI (SNMPMI) et la Collégiale de Pédiatrie d’Ile de France.

Publié par Didier dans Actualités