Ecoles

Impliquer les enfants et les adolescents dans l’évaluation des impacts de la fermeture des écoles sur leur bien-être et l’élaboration des stratégies pour la scolarisation post-COVID-19

Impliquer les enfants et les adolescents dans l’évaluation des impacts de la fermeture des écoles sur leur bien-être et l’élaboration des stratégies pour la scolarisation post-COVID-19

Un article publié ce 5 septembre 2021 dans MDPI

Près de 200 pays ont procédé à des fermetures d’écoles afin de réduire la propagation du coronavirus COVID-19. Bien que ces fermetures aient semblé nécessaires, leurs effets sur le bien-être des enfants et des adolescents ont suscité de vives inquiétudes. Pour comprendre réellement l’impact de ces interruptions sur le bien-être des jeunes, et leur suggestions pour le futur, il s’avère important d’adopter des approches nouvelles pour recueillir les données qui permettront de garantir le droit des enfants et des adolescents à être entendus sur les questions qui les concernent.

Les méthodes actuelles d’évaluation des impacts de la fermeture des écoles sont dominées par la collecte d’informations concernant les enfants et les adolescents, en utilisant principalement les indicateurs de bien-être existants et les enquêtes par questionnaire. Bien que ces sources d’information soient importantes, elles ne permettent qu’une compréhension limitée de la manière dont les enfants et les adolescents ont vécu la fermeture des écoles, surtout si elles ont été produites à partir de mesures élaborées uniquement par des adultes. Il est nécessaire de disposer d’informations produites par les enfants et les adolescents eux-mêmes, ce qui peut nécessiter d’aller au-delà des cadres théoriques de bien-être existants et antérieurs à la COVID-19.

En recueillant les informations produites par les enfants et les adolescents, les auteurs de cet article[1] montrent que nous pourrons orienter plus efficacement le développement et l’évaluation des politiques de santé publique et identifier des solutions pour atténuer les impacts négatifs de la fermeture des écoles, ou pour reconnaître les éventuels effets positifs, et réagir en conséquence.

Lire l’article


[1] Paakkari, L., Jourdan, D., Inchley, J., & Torppa, M. (2021). The Impact of School Closure on Adolescents’ Wellbeing, and Steps toward to a New Normal : The Need for an Assessment Tool Update? Adolescents, 1(3), 360‑362. https://doi.org/10.3390/adolescents1030027

Publié par Didier dans Actualités
Coût-efficacité et rentabilité des programmes de promotion de la santé en milieu scolaire

Coût-efficacité et rentabilité des programmes de promotion de la santé en milieu scolaire

Bien que les programmes de prévention sanitaire en milieu scolaire soient efficaces pour promouvoir une alimentation saine et l’activité physique, on sait peu de choses sur leurs répercussions économiques. Une évaluation économique de programmes identifiés comme réalisables, acceptables et durables dans le contexte canadien vient ainsi d’être publiée dans l’European Journal of Public Health.

Cette étude s’appuie sur une méta-analyse de l’efficacité de programmes de promotion de la santé en milieu scolaire évalués comme réalisables, acceptables et durables. Un modèle de micro-simulation a intégré les effets de l’intervention sur de multiples facteurs de risque afin d’estimer le coût-efficacité et le « retour sur investissement » de programmes globaux de santé scolaire, combinant des approches multiples et ceux reposant sur une modification des programmes d’éducation physique.

Alors que chaque type d’intervention étudié se montre bénéfique du point de vue économique, les programmes globaux de promotion de la santé scolaire apparaissent comme les plus rentables et ayant le meilleur retour sur investissement.


Références: John P Ekwaru, Arto Ohinmaa, Julia Dabravolskaj, Katerina Maximova, Paul J Veugelers, Cost-effectiveness and return on investment of school-based health promotion programmes for chronic disease prevention, European Journal of Public Health, 2021;, ckab130, https://doi.org/10.1093/eurpub/ckab130

Publié par Didier dans Actualités
OMS/Europe – UNESCO : 3e Réunion de haut niveau sur la scolarisation pendant la pandémie de COVID-19

OMS/Europe – UNESCO : 3e Réunion de haut niveau sur la scolarisation pendant la pandémie de COVID-19

Ce 2 juillet 2021 s’est tenue la troisième Réunion de haut niveau sur la scolarisation pendant la pandémie de COVID-19, organisée par l’OMS/Europe, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Le Groupe consultatif technique européen de l’OMS sur la scolarisation pendant la pandémie de COVID-19 y a fait part des nouvelles recommandations émises sur la base des meilleures données disponibles et des conseils d’experts sur la scolarisation en toute sécurité pendant la pandémie.

Scolarisation et COVID-19

La COVID-19 a perturbé la scolarité de millions d’enfants et de jeunes pendant l’année scolaire 2020-2021. Après la réouverture des écoles à l’automne 2020, l’augmentation des taux d’infection en hiver a conduit à des mesures plus strictes, y compris, dans certaines régions, la fermeture des écoles.

Ces mesures ont des effets graves sur l’éducation, le développement et le bien-être social et mental des enfants et des adolescents, à court et à long termes. Les enfants et les adolescents de la Région européenne de l’OMS ont manqué en moyenne plus de 30 semaines de scolarité en raison de la fermeture des écoles.

Cette troisième réunion de haut niveau fait suite aux réunions précédentes organisées en août et en décembre 2020. Elle présentera les nouvelles recommandations du Groupe consultatif technique, notamment sur la manière de maintenir les écoles ouvertes, les stratégies de dépistage en milieu scolaire, les mesures d’atténuation des risques et de lutte anti-infectieuse et les stratégies de vaccination.

Outre la présentation de ces recommandations, la réunion a pour but d’aider les pays à planifier la prise de mesures pendant les mois d’été afin de réduire autant que possible les perturbations au cours de l’année scolaire 2021-2022.

Membre du groupe consultatif technique, le Pr. Didier Jourdan a contribué aux échanges en présentant notamment les résultats de l’enquête mondiale de la Chaire UNESCO sur écoles et COVID.

Plus d’informations sur l’évènement

Recommandations sur la scolarisation en toute sécurité pendant la pandémie (mars 2021)

Publié par Didier dans Actualités
L’UNESCO et l’OMS exhortent les pays à faire de chaque école une école promotrice de santé

L’UNESCO et l’OMS exhortent les pays à faire de chaque école une école promotrice de santé

Le 22 juin 2021, l’UNESCO et l’Organisation mondiale de la santé ont lancé les Recommandations mondiales pour des écoles promotrices de santé (Global Standards for Health Promoting Schools), un ensemble de ressources destinées aux écoles pour améliorer la santé et le bien-être de 1,9 milliard d’enfants et d’adolescents en âge scolaire. La fermeture de nombreuses écoles dans le monde pendant la pandémie de COVID-19 a entraîné de graves perturbations dans l’enseignement. On estime que 365 millions d’élèves du primaire ont été privés de repas scolaires et que les taux de stress, d’anxiété et d’autres problèmes de santé mentale ont considérablement augmenté.

Basé sur un ensemble de huit critères, le kit de ressources vise à garantir que toutes les écoles encouragent chez tous élèves le développement des compétences cognitives et socio-émotionnelles et les modes de vie favorables à la santé. Ces recommandations mondiales seront expérimentées au Botswana, en Égypte, en Éthiopie, au Kenya et au Paraguay. Cette initiative contribue à la réalisation de l’objectif du 13e programme général de travail de l’OMS, à savoir “1 milliard de vies en meilleure santé” d’ici 2023, et du programme mondial Éducation 2030 coordonné par l’UNESCO.

Les recommandations mondiales constituent une ressource pour les systèmes éducatifs afin de favoriser la santé et le bien-être par une gouvernance plus forte. L’UNESCO et l’OMS travailleront avec les gouvernements pour permettre aux pays d’adapter l’ensemble à leurs contextes spécifiques. Les données scientifiques sont claires. Des programmes complets de santé et de nutrition dans les écoles ont des effets importants sur les enfants d’âge scolaire.

L’approche des Écoles promotrices de santé a été formulée pour la première fois par l’OMS, l’UNESCO et l’UNICEF en 1995 et adoptée dans plus de 90 pays et territoires. Cependant, peu de pays l’ont mise en œuvre à grande échelle, et encore moins ont adapté efficacement leurs systèmes éducatifs pour y inclure la promotion de la santé. Les nouvelles recommandations mondiales aideront les pays à intégrer la promotion de la santé dans toutes les écoles et à améliorer la santé et le bien-être de leurs enfants.

Plus d’informations et accès aux nouvelles ressources (en anglais) :

Lire le communiqué de presse officiel
Recommandations et indicateurs mondiaux
Conseils de mise en œuvre
Études de cas nationales
Recommandations de l’OMS sur les services de santé scolaire

Publié par Didier dans Actualités
Article : Coopération et cohérence : une enquête mondiale auprès des professionnels impliqués dans la réouverture des écoles lors de la pandémie de COVID-19

Article : Coopération et cohérence : une enquête mondiale auprès des professionnels impliqués dans la réouverture des écoles lors de la pandémie de COVID-19

La pandémie de COVID-19 a privé d’école 90% de la population scolaire mondiale. Les fermetures d’écoles ont été décidées dans la précipitation : des modalités d’enseignement à distance ont alors dû être créées, dans l’attente de savoir quand et dans quelles conditions les écoles pourraient réouvrir. Les gouvernements ont publié des recommandations pour la réouverture des écoles à des rythmes variables, qui ont évolué au fil des mois, avec un nombre considérable de négociations et de discussions entre les différentes parties prenantes. Afin de contribuer à nourrir la réflexion sur les meilleures façons de soutenir les écoles en temps de crise, une étude mondiale a été conduite auprès des professionnels de la santé et de l’éducation impliqués dans la réouverture des écoles. L’objectif de l’étude était de collecter et d’analyser les pratiques au sein des différents pays et territoires. Un questionnaire semi directif a ainsi été diffusé via la communauté de la Chaire UNESCO ÉducationS & Santé et d’organisations partenaires.  192 réponses provenant de 43 pays et territoires et d’une région multi-pays ont ainsi été recueillis.

L’article[1] publié le 9 juin 2021 dans Health Education présente les résultats de cette étude et formule des propositions sur les meilleurs moyens de soutenir les écoles, les professionnels, les parents, les élèves et les communautés tout au long du processus de réouverture.

Lire l’article intégral (en anglais)


[1] Gray, N.J. and Jourdan, D. (2021), “Co-operation and consistency: a global survey of professionals involved in reopening schools during the COVID-19 pandemic”, Health Education, Vol. ahead-of-print No. ahead-of-print. https://doi.org/10.1108/HE-07-2020-0054

Publié par Didier dans Actualités
Schools for healthy lives, not for corporate interests

Schools for healthy lives, not for corporate interests

Publié par The Lancet Child and Adolescent Health en mai 2021

Une correspondance a été récemment publiée par The Lancet Child & Adolescent Health[1] en réponse à l’article : Supporting every school to become a foundation for healthy lives[2] (Soutenir les écoles et les établissements dans la prise en compte de la santé de tous les élèves), par le professeur Didier Jourdan et ses collègues.

La pandémie de COVID-19 a attiré l’attention du monde sur les institutions qui influencent la santé, en particulier les écoles. La pandémie a mis en évidence et aggravé les inégalités de santé et l’impact inéquitable des conditions sociales sur la santé publique. Pour construire des sociétés en santé et plus équitables, il est indispensable d’agir sur les déterminants sociaux qui favorisent la santé de tous. Les écoles et l’éducation se trouvent au cœur des questions de santé, d’équité et des opportunités de vie. Ils reprennent le point de vue de Didier Jourdan et de ses collègues selon lequel les professionnels de la santé ont un rôle important à jouer en soutenant les établissements d’enseignement pour promouvoir la santé et en plaidant pour un changement structurel dans l’intérêt des enfants et des adolescents.

Lire l’intégralité de la correspondance

Lire l’article de Didier Jourdan et de ses collègues


[1] van Schalkwyk, M.C.I., Knai, C., Jackson, N., Maani, N. & Petticrew, M. (2021). Schools for healthy lives, not for corporate interests. The Lancet Child & Adolescent Health. DOI: https://doi.org/10.1016/S2352-4642(21)00097-3

[2] Jourdan, D., Gray, N. J., Barry, M. M., Caffe, S., Cornu, C., Diagne, F., El Hage, F., Farmer, M. Y., Slade, S., Marmot, M., & Sawyer, S. M. (2021). Supporting every school to become a foundation for healthy lives. The Lancet Child & Adolescent Health. https://doi.org/10.1016/S2352-4642(20)30316-3

Publié par Didier dans Actualités
Publication du Lancet Child and Adolescent : les idées clés de l’article

Publication du Lancet Child and Adolescent : les idées clés de l’article

Soutenir les écoles et les établissements dans la prise en compte de la santé de tous les élèves (Supporting every school to become a foundation for healthy lives)[1]

L’article publié le vendredi 22 Janvier 2021 dans le Lancet Child and Adolescent Health a fait le point sur les données disponibles concernant les interventions de santé en milieu scolaire et les conditions nécessaires pour leur efficacité et leur durabilité.

Les auteurs de l’article nous proposent  de courtes vidéos en différentes langues, où sont présentées les idées clés. Vous pouvez les retrouver sur la page web dédiée ou sur notre chaine youtube.

[1] Jourdan, D., Gray, N. J., Barry, M. M., Caffe, S., Cornu, C., Diagne, F., El Hage, F., Farmer, M. Y., Slade, S., Marmot, M., & Sawyer, S. M. (2021). Supporting every school to become a foundation for healthy lives. The Lancet Child & Adolescent Health. https://doi.org/10.1016/S2352-4642(20)30316-3

Publié par Didier dans Actualités
Publication : ouvrage « Écoles et crises sanitaires »

Publication : ouvrage « Écoles et crises sanitaires »

La crise sanitaire de 2020 a mis en avant de façon saillante le rôle de l’école en matière de santé. Cette dernière est au cœur de la vie quotidienne des écoles, collèges, lycées et établissement spécialisés et les épidémies sont des phénomènes récurrents (gastroentérite, grippe…). Beaucoup a été dit et écrit, des études, rapports, recommandations et protocoles de toutes sortes ont été diffusés.

L’ouvrage « Écoles et crises sanitaires » publié le 26 janvier 2021 se propose d’aborder la question de la prise en charge, par les acteurs, des épidémies à l’échelle des écoles et des établissements. Il inclut un ensemble de textes rédigés et réunis par Didier Jourdan avec la contribution de la communauté de la chaire UNESCO et centre collaborateur OMS « ÉducationS & Santé ».

Il s’adresse à toutes les personnes qui s’intéressent à la santé à l’école : parents, citoyens engagés, militants, professionnels, décideurs, chercheurs…

Téléchargez le livre

 

Publié par Didier dans Actualités
La santé à l’école en 700 secondes et 5 idées clés !

La santé à l’école en 700 secondes et 5 idées clés !

Une brève vidéo pour comprendre la santé à l’école après la crise de la Covid-19. Cinq idées pour éclairer le rôle des écoles, collèges et lycées, en matière de santé, à la fois comme milieux de vie où les enfants et les jeunes passent 40% de leur temps éveillé et comme espaces privilégiés d’éducation.

Avec Didier Jourdan, titulaire de la chaire UNESCO et centre collaborateur OMS « EducationS & &Santé ».

Publié par Didier dans Actualités
Porter un regard éducatif sur les enjeux de santé à l’école, renforcer les partenariats entre santé et éducation : un article publié dans le Lancet ce vendredi 22 janvier 2021

Porter un regard éducatif sur les enjeux de santé à l’école, renforcer les partenariats entre santé et éducation : un article publié dans le Lancet ce vendredi 22 janvier 2021

Soutenir les écoles et les établissements dans la prise en compte de la santé de tous les élèves (Supporting every school to become a foundation for healthy lives)[1]

Les enjeux de santé à l’école sont considérables et sont étroitement liés aux enjeux d’éducation. L’article sorti ce jour dans le Lancet constitue à la fois un plaidoyer et une feuille de route pour créer des ponts entre l’éducation et la santé et rendre possible le développement de pratiques intersectorielles à l’école.

La santé des enfants et des adolescents est influencée par un ensemble complexe de facteurs culturels, environnementaux, sociaux et économiques. C’est en tant que milieu de vie où ils passent une grande partie de leur vie quotidienne et espace privilégié d’éducation que l’école a une influence sur la santé de chaque jeune. Les enjeux de santé à l’école sont considérables, notamment parce que les interventions précoces ont un impact plus important que les interventions visant à réduire les risques et à rétablir la santé à l’âge adulte.

L’article publié ce vendredi dans le Lancet fait le point sur les données disponibles concernant les interventions de santé en milieu scolaire et les conditions nécessaires pour leur efficacité et leur durabilité. Il invite à porter un regard éducatif sur les enjeux de santé. Il rappelle que pour améliorer la santé et réduire les inégalités, tous les élèves doivent fréquenter l’école dès leur plus jeune âge et aussi longtemps que possible, et que leur réussite scolaire doit être maximisée. La cohérence entre les politiques, les structures et les systèmes, les ressources humaines et les pratiques de chaque école est ensuite nécessaire pour améliorer les résultats scolaires et sanitaires. Enfin, il montre que les professionnels de la santé peuvent être les catalyseurs de changements structurels et constituer les vecteurs de la mise en œuvre intersectorielle de réformes et d’innovations dans les systèmes scolaires afin de promouvoir la santé de tous les élèves.

Lire l’article et l’éditorial du Lancet

[1] Jourdan, D., Gray, N. J., Barry, M. M., Caffe, S., Cornu, C., Diagne, F., El Hage, F., Farmer, M. Y., Slade, S., Marmot, M., & Sawyer, S. M. (2021). Supporting every school to become a foundation for healthy lives. The Lancet Child & Adolescent Health. https://doi.org/10.1016/S2352-4642(20)30316-3

Publié par Didier dans Actualités