Didier

De l’école à l’université : le corps en mouvement pour grandir, apprendre et communiquer. Une journée d’échanges et de débats organisée par l’AFPSSU – 26 nov. 2021

De l’école à l’université : le corps en mouvement pour grandir, apprendre et communiquer. Une journée d’échanges et de débats organisée par l’AFPSSU – 26 nov. 2021

L’Association Française de Promotion de la Santé dans l’environnement Scolaire et Universitaire (AFPSSU)  organise sa journée annuelle sur le thème du corps en mouvement.

Les objectifs de cette journée sont de :

  • Lutter contre l’insuffisance de l’activité physique associée à la diminution des capacités cognitives et psychosociales
  • Soutenir les actions limitant la sédentarisation
  • Valoriser les relais entre les différents acteurs concernés par la baisse des activités physiques de l’enfant et du jeune
  • Faire connaître des expériences innovantes en France et à l’étranger.

L’inscription est obligatoire et peut être effectuée ici.

Accès au programme de la journée. La Chaire UNESCO et Didier Jourdan prendront part à un webinaire organisé dans le cadre de cette journée.

Publié par Didier dans Actualités
L’Unité de recherche en sciences sociales et santé (GRAS – Université Oran 2) publie son programme de formation

L’Unité de recherche en sciences sociales et santé (GRAS – Université Oran 2) publie son programme de formation

Le GRAS, l’Unité de recherche en sciences sociales et santé (Université Oran 2) a pour ambition de croiser les regards disciplinaires et développer une perspective critique afin de mieux comprendre les enjeux et les apports des sciences sociales et du vivant. Il s’agit de permettre aux sciences sociales de renforcer leur place dans les espaces universitaires ou de recherche et à enrichir le débat public au sein des sociétés maghrébines.

Dans une logique de mutualisation et de coopération avec toutes les institutions qui le souhaitent, l’Unité de recherche en sciences sociales et santé propose des espaces de formation et d’échange

Le GRAS tient à relayer 3 rencontres importantes qui se tiendront prochainement:

  • 1ère Conférence internationale sur la santé publique en Afrique  –

Date : 14 au 16 décembre 2021 – Lieu : en virtuel – Lien : https://cphia2021.com/fr/

  • Séminaire National: La famille algérienne face à la maladie chronique –

Date : 13 novembre 2021 – Lieu : en virtuel – Appel à Candidature

  • Colloque : Vi[es]rus : (in)certitudes en situation de pandémie –

Date : 17 et 18 novembre 2021 – Date limite de soumission des propositions : le 30 septembre 2021  – Lieu : Lyon – Appel à candidature

Publié par Didier dans Actualités
UNESCO : Lutter contre les discours de haine par l’éducation – Forum multipartite le 30 sept. et 1er octobre

UNESCO : Lutter contre les discours de haine par l’éducation – Forum multipartite le 30 sept. et 1er octobre

Les discours de haine sont en augmentation dans le monde entier, avec le potentiel d’inciter à la violence, de nuire à la cohésion sociale et à la tolérance, et de causer des dommages psychologiques, émotionnels et physiques basés sur la xénophobie, le racisme, l’antisémitisme, la haine anti-musulmane et d’autres formes d’intolérance et de discrimination (ONU, 2020).

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie et du plan d’action des Nations Unies sur le discours de haine, l’UNESCO et le Bureau des Nations Unies pour la prévention du génocide et la responsabilité de protéger organiseront le « Forum mondial multipartite sur la lutte contre le discours de haine par l’éducation » les 30 septembre et 1er octobre 2021. Le Forum servira à fournir des informations pour la prochaine « Conférence mondiale des ministres de l’éducation sur la lutte contre le discours de haine par l’éducation », qui aura lieu le 26 octobre 2021.

Le Forum comprendra deux jours de dialogues en ligne, réunissant des enseignants/éducateurs, des jeunes, des organisations de la société civile, des experts en droits de l’homme, des entreprises de technologie et de médias sociaux et des représentants des gouvernements, dans le but de promouvoir un engagement significatif, de discuter du rôle de l’éducation dans la lutte contre le discours de haine et d’identifier des recommandations clés pour aller de l’avant avant avant la Conférence ministérielle.

En savoir plus

Inscription

Publié par Didier dans Actualités
Impliquer les enfants et les adolescents dans l’évaluation des impacts de la fermeture des écoles sur leur bien-être et l’élaboration des stratégies pour la scolarisation post-COVID-19

Impliquer les enfants et les adolescents dans l’évaluation des impacts de la fermeture des écoles sur leur bien-être et l’élaboration des stratégies pour la scolarisation post-COVID-19

Un article publié ce 5 septembre 2021 dans MDPI

Près de 200 pays ont procédé à des fermetures d’écoles afin de réduire la propagation du coronavirus COVID-19. Bien que ces fermetures aient semblé nécessaires, leurs effets sur le bien-être des enfants et des adolescents ont suscité de vives inquiétudes. Pour comprendre réellement l’impact de ces interruptions sur le bien-être des jeunes, et leur suggestions pour le futur, il s’avère important d’adopter des approches nouvelles pour recueillir les données qui permettront de garantir le droit des enfants et des adolescents à être entendus sur les questions qui les concernent.

Les méthodes actuelles d’évaluation des impacts de la fermeture des écoles sont dominées par la collecte d’informations concernant les enfants et les adolescents, en utilisant principalement les indicateurs de bien-être existants et les enquêtes par questionnaire. Bien que ces sources d’information soient importantes, elles ne permettent qu’une compréhension limitée de la manière dont les enfants et les adolescents ont vécu la fermeture des écoles, surtout si elles ont été produites à partir de mesures élaborées uniquement par des adultes. Il est nécessaire de disposer d’informations produites par les enfants et les adolescents eux-mêmes, ce qui peut nécessiter d’aller au-delà des cadres théoriques de bien-être existants et antérieurs à la COVID-19.

En recueillant les informations produites par les enfants et les adolescents, les auteurs de cet article[1] montrent que nous pourrons orienter plus efficacement le développement et l’évaluation des politiques de santé publique et identifier des solutions pour atténuer les impacts négatifs de la fermeture des écoles, ou pour reconnaître les éventuels effets positifs, et réagir en conséquence.

Lire l’article


[1] Paakkari, L., Jourdan, D., Inchley, J., & Torppa, M. (2021). The Impact of School Closure on Adolescents’ Wellbeing, and Steps toward to a New Normal : The Need for an Assessment Tool Update? Adolescents, 1(3), 360‑362. https://doi.org/10.3390/adolescents1030027

Publié par Didier dans Actualités
Enquête sur la Stratégie de l’UNESCO sur l’ÉDUCATION POUR LA SANTÉ ET LE BIEN-ÊTRE

Enquête sur la Stratégie de l’UNESCO sur l’ÉDUCATION POUR LA SANTÉ ET LE BIEN-ÊTRE

L’UNESCO évalue actuellement sa Stratégie pour l’éducation à la santé et au bien-être (2016-2021) en vue de l’adapter aux derniers changements dans l’agenda international de la santé et du développement, notamment la pandémie de Covid-19 et la nouvelle Stratégie de l’ONUSIDA 2022-2026.

Dans le cadre de ce processus, l’UNESCO consulte les avis des différentes parties prenantes internes et externes – aux niveaux national, régional et mondial.

Vous êtes ainsi invités contribuer et à partager vos points de vue avant le 7 septembre 2021 via le lien suivant.

Publié par Didier dans Actualités
Dire non à la discrimination dans l’éducation – Campagne de l’UNESCO #DroitàlÉducation

Dire non à la discrimination dans l’éducation – Campagne de l’UNESCO #DroitàlÉducation

L’année 2020 marque le 60e anniversaire de l’adoption de la Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l’enseignement par la Conférence générale de l’UNESCO. Cet instrument met en avant l’obligation des États de garantir un enseignement gratuit et obligatoire, promeut l’égalité des chances et proscrit toute forme de discrimination.

L’UNESCO a récemment lancé une campagne mondiale intitulée « Non à la discrimination dans l’éducation ! » pour célébrer le 60e anniversaire de la Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l’enseignement

Par le biais de plateformes dédiées, l’UNESCO vise à recueillir des idées et des réflexions sur ce que le droit à l’éducation devrait englober afin de mieux répondre aux défis nouveaux et émergents, et sur leurs implications pour garantir une éducation de qualité et des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous.

Dans ce contexte, nous avons le plaisir de vous inviter à participer à l’enquête.

Si vous souhaitez soumettre une contribution plus complète, vous pouvez le faire par le biais de la plateforme de la Conversation mondiale sur le droit à l’éducation.

Publié par Didier dans Actualités
Coût-efficacité et rentabilité des programmes de promotion de la santé en milieu scolaire

Coût-efficacité et rentabilité des programmes de promotion de la santé en milieu scolaire

Bien que les programmes de prévention sanitaire en milieu scolaire soient efficaces pour promouvoir une alimentation saine et l’activité physique, on sait peu de choses sur leurs répercussions économiques. Une évaluation économique de programmes identifiés comme réalisables, acceptables et durables dans le contexte canadien vient ainsi d’être publiée dans l’European Journal of Public Health.

Cette étude s’appuie sur une méta-analyse de l’efficacité de programmes de promotion de la santé en milieu scolaire évalués comme réalisables, acceptables et durables. Un modèle de micro-simulation a intégré les effets de l’intervention sur de multiples facteurs de risque afin d’estimer le coût-efficacité et le « retour sur investissement » de programmes globaux de santé scolaire, combinant des approches multiples et ceux reposant sur une modification des programmes d’éducation physique.

Alors que chaque type d’intervention étudié se montre bénéfique du point de vue économique, les programmes globaux de promotion de la santé scolaire apparaissent comme les plus rentables et ayant le meilleur retour sur investissement.


Références: John P Ekwaru, Arto Ohinmaa, Julia Dabravolskaj, Katerina Maximova, Paul J Veugelers, Cost-effectiveness and return on investment of school-based health promotion programmes for chronic disease prevention, European Journal of Public Health, 2021;, ckab130, https://doi.org/10.1093/eurpub/ckab130

Publié par Didier dans Actualités
La COVID-19 chez les enfants et le rôle des établissements scolaires dans la transmission – deuxième mise à jour

La COVID-19 chez les enfants et le rôle des établissements scolaires dans la transmission – deuxième mise à jour

L’ECDC a récemment publié le rapport  » COVID-19 chez les enfants et le rôle des écoles dans la transmission – deuxième mise à jour « , qui détaille les dernières connaissances concernant rôle des enfants dans la transmission du SRAS-CoV-2 et du rôle des écoles dans la pandémie de COVID-19.
L’objectif de ce document est de faire le point sur les connaissances entourant le rôle des enfants dans la transmission du SRAS-CoV-2 et le rôle des écoles dans la pandémie de COVID-19, en se centrant en particulier sur l’expérience des pays de l’UE/EEE depuis le début de la pandémie.
Les enfants de tous âges sont sensibles au COVID-19 et peuvent transmettre la maladie. Cependant, les cas de COVID-19 chez les jeunes enfants ne semblent pas entraîner une transmission ultérieure aussi souvent que les cas chez les enfants plus âgés et les adultes. Les enfants âgés de 1 à 18 ans présentent des taux d’hospitalisation et de maladie grave nécessitant des soins hospitaliers intensifs beaucoup plus faibles que les autres groupes d’âge.
Bien que la fermeture des écoles puisse contribuer à une réduction de la transmission du COVID-19 en tant que mesure de dernier recours, les fermetures en elles-mêmes sont insuffisantes pour prévenir la transmission communautaire en l’absence d’autres interventions non pharmaceutiques. En outre, la couverture vaccinale est désormais en augmentation. Compte tenu du risque permanent de transmission chez les enfants non vaccinés, il est impératif que les systèmes éducatifs soient très bien préparés pour l’année scolaire 2021-2022.
D’ici la réouverture des écoles pour la nouvelle année scolaire, les enfants et les adolescents seront devenus les groupes d’âge présentant les taux les plus faibles de couverture vaccinale contre le COVID-19 dans l’Union européenne (UE) et l’Espace économique européen (EEE). Par conséquent, en l’absence d’une stricte adhésion à des mesures d’atténuation efficaces en matière de santé publique, il faut s’attendre à une circulation concentrée du COVID-19, y compris à des épidémies dans ce groupe d’âge.
Pour plus d’informations et pour accéder au rapport complet

Publié par Didier dans Actualités
Atelier mondial en santé communautaire : les vidéos des interventions sont en ligne !

Atelier mondial en santé communautaire : les vidéos des interventions sont en ligne !

Les 6, 7 et 8 juillet 2021 s’est tenue la première session de l’Atelier mondial en santé communautaire, organisé conjointement par la Chaire UNESCO ÉducationS & Santé et l’EHESP. Plus de 200 participants du monde entier (acteurs, chercheurs, professionnels…) s’y sont retrouvés pour échanger et discuter ensemble des différentes pratiques de santé communautaire. Cet atelier a constitué une occasion unique de rassembler de nombreux acteurs, chercheurs et professionnels de santé communautaire à travers le monde, de partager des expériences de terrain enrichissantes et d’apprendre de ces échanges. Il a été marqué par la participation de nombreux experts mondiaux en santé communautaire, dont Valéry Ridde, Louise Potvin,  Didier Jourdan, Eric Breton, Viola Cassetti, Raúl Mercer, George Arrey, David Houéto et Yifei Hu.

Nous tenons à remercier une nouvelle fois l’ensemble des intervenants et des participants pour la richesse des échanges et des discussions. Nous vous donnons rendez-vous à l’été 2022 pour la prochaine session de l’atelier mondial en santé communautaire, que nous espérons en format hybride.

Accéder au programme détaillé et aux présentations et vidéos des interventions

Publié par Didier dans Actualités
Atelier Mondial en santé communautaire les 6, 7 et 8 juillet : il est encore temps de vous inscrire !

Atelier Mondial en santé communautaire les 6, 7 et 8 juillet : il est encore temps de vous inscrire !

Plus de 180 participants du monde entier sont déjà inscrits à d’atelier mondial de santé communautaire, qui se déroulera ces 6, 7 et 8 juillet 2021 en ligne. Il n’est pas trop tard, vous pouvez encore vous inscrire !

Rassembler les acteurs de la santé communautaire

L’événement vise à rassembler les acteurs de la santé communautaire du monde entier. De nombreux professionnels y contribueront, chacun avec une expertise différente dans le but de promouvoir la santé et le bien-être des communautés. Cet atelier constitue une occasion unique pour les participants de rencontrer différents acteurs à travers le monde, de partager des expériences de terrain enrichissantes et d’apprendre de ces échanges.

L’inscription est gratuite mais obligatoire.

Toutes les personnes intéressées par la promotion de la santé et de l’équité au niveau communautaire sont les bienvenues.

Les conditions requises pour accéder au cours sont un bon niveau d’anglais, une bonne connexion internet et une motivation à échanger sur les expériences avec les autres participants provenant d’horizons différents.

Plus d’informations

Le programme

Le programme des trois jours est structuré de la façon suivante :

  • un bloc commun (11.30-13.45) réalisé en anglais, avec des conférences, des études de cas, des témoignages du terrain
  • des sessions satellites (13.45-15.00) en groupes, où les participants pourront échanger dans différentes langues (dont en français) et discuter de la manière dont les apports des contributeurs peuvent être appliqués à différents contextes nationaux et/ou régionaux.

Accès au programme détaillé

Les intervenants

Nous avons le plaisir d’accueillir d’excellents intervenants du monde entier, auxquels se joignent des acteurs de terrain et un certain nombre d’études de cas. Un aperçu des contributeurs :

  • Pr. Didier Jourdan, titulaire de la chaire UNESCO et Centre collaborateur OMS ÉducationS & Santé, France
  • Pr. ass. Eric Breton, EHESP Ecole de santé publique, France
  • Pr. ass. David Houeto, Promotion de la santé, Université de Parakou, Bénin
  • Viola Cassetti, chercheure en santé publique et anthropologue, Espagne
  • George Arrey, directeur du Health Promotion South Africa Trust, Afrique du Sud
  • Dr. Raúl Mercer, coordinateur du programme de sciences sociales et de santé à la FLACSO (École latino-américaine de sciences sociales), Argentine
  • Pr. Yifei Hu, Département de la santé de l’enfant et de l’adolescent et des soins maternels, École de santé publique, Université médicale de la capitale, Chine.
  • Pr. ass. Valéry Ridde, Directeur de recherche à CEPED, une unité mixte de recherche associant l’Université de Paris et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), France
  • Dr. Yifei Hu, M.D., Ph.D, Professeur au département de la santé de l’enfant et de l’adolescent et des soins maternels, Capital Medical University, Chine.
  • Pr. Louise Potvin, École de santé publique, Université de Montréal, Canada

Publié par Didier dans Actualités