Mois : novembre 2021

Publication : La recherche en promotion de la santé atteint sa maturité ! Structurer le champ à partir des pratiques des chercheurs en promotion de la santé

Publication : La recherche en promotion de la santé atteint sa maturité ! Structurer le champ à partir des pratiques des chercheurs en promotion de la santé

La promotion de la santé est principalement définie comme une stratégie visant à contribuer au changement social (qu’il soit individuel, communautaire ou mondial) pour améliorer la santé de tous et réduire les inégalités. Elle recouvre donc un discours et un ensemble de pratiques fondés sur des valeurs et des principes. Bien que la recherche en promotion de la santé ait acquis de nombreux attributs d’un domaine distinct, son champ de recherche reste insuffisamment structuré : il n’existe pas de base de connaissances bien définie ni de méthodes de développement des connaissances largement reconnues.

Ce besoin de structuration du champ ne peut être le fait de quelques équipes de recherches. Aussi a-t-il été mené de façon ascendante et collaborative à partir des pratiques décrites par les différents acteurs de la recherche en promotion de la santé. Un appel à contributions a ainsi été diffusé mondialement au printemps 2020, afin de créer un « Global Handbook of Health Promotion Research ». 108 contributions provenant de plus de 54 pays ont ainsi été reçues et revues, constituant au final 79 chapitres entiers pour le Handbook.

Dans l’article[1] publié le 25 octobre 2021 dans Global Health Promotion, Didier Jourdan et Louise Potvin présentent cette initiative collective et proposent trois dimensions pour structurer la recherche en promotion de la santé. La première concerne l’objet pour lequel les connaissances sont produites. Pour la recherche en promotion de la santé, il s’agit des pratiques sociales de santé. La deuxième dimension concerne l’objectif et l’éthique de la recherche. Dans le cas de la recherche en promotion de la santé, elle poursuit le double objectif de produire des connaissances (objectif épistémique) et de contribuer aux changements sociaux (objectif transformateur). La troisième dimension concerne les connaissances produites et les conditions de validité des connaissances. Dans le cas de la recherche en promotion de la santé, la condition de production de connaissances doit inclure une reconnaissance de la complexité de la pratique sociale et du nécessaire dialogue entre scientifiques.

Lire l’article


[1] Potvin, L., & Jourdan, D. (2021). Health promotion research has come of age! Structuring the field based on the practices of health promotion researchers. Global Health Promotion. https://doi.org/10.1177/17579759211044077

Publié par Didier dans Actualités
L’apprentissage à la santé tout au long de la vie, une clé pour bâtir des villes durables, équitables, inclusives et résilientes

L’apprentissage à la santé tout au long de la vie, une clé pour bâtir des villes durables, équitables, inclusives et résilientes

De l’urgence à la résilience : construire des villes saines et résilientes grâce à l’apprentissage tout au long de la vie – 5e conférence internationale des villes apprenantes de l’UNESCO

La ville sud-coréenne de Yeonsu, membre du Réseau mondial des villes apprenantes de l’UNESCO (GNLC), accueille du 27 au 30 octobre 2021 la cinquième Conférence internationale sur les villes apprenantes. L’événement rassemble des experts en éducation et des représentants des 229 membres du GNLC de l’UNESCO pour débattre du thème de la conférence « De l’urgence à la résilience : construire des villes saines et résilientes grâce à l’apprentissage ». L’objectif est de discuter la manière dont les villes peuvent promouvoir l’éducation à la santé et contribuer aux interventions d’urgence, telles que celles mises en place lors de la pandémie de COVID-19. Plus de la moitié de l’humanité vivant dans des zones urbaines, les villes jouent un rôle de premier plan dans la réponse aux crises sanitaires.

Lors de son intervention le 28 octobre en séance plénière, Didier Jourdan a rappelé le rôle central de l’apprentissage à la santé tout au long de la vie, afin de bâtir des villes saines, équitables, inclusives, durables et résilientes. La crise sanitaire a fait office de révélateur sur les enjeux de l’éducation tout au long de la vie sur les questions de santé et de bien-être. Elle a rappelé qu’on ne peut faire la santé des populations sans elles ou contre elles. Outre les questions relatives à l’urbanisme, au transport, au logement, aux services sociaux et à l’approvisionnement en eau, qui sont autant de déterminants cruciaux de la santé des populations, les villes ont ainsi un rôle tout aussi décisif à jouer dans leur capacité à développer ou à accueillir des politiques et des interventions d' »apprentissage pour la santé et le bien-être ».

Selon Didier Jourdan, l’apprentissage pour la santé comporte deux dimensions indissociables : 

  • Il est tout d’abord un moyen de développer la capacité des personnes à prendre en charge leur propre santé, qui suppose notamment de savoir accéder à des informations pertinentes, les comprendre, les évaluer et les mettre en application. L’ensemble de ces connaissances et compétences est souvent appelé « littéracie en santé » ;
  • Il est également une composante essentielle de l’éducation à la citoyenneté. La santé n’est pas seulement une question de comportement et de choix individuel. Les choix et les actions de chacun ayant potentiellement des effets sur les autres membres de la communauté et le monde en général, la santé implique une responsabilité à la fois individuelle et collective et de s’engager dans des décisions sociales et environnementales liées à la santé.

L’enregistrement de la key note de Didier Jourdan (début à 3h 23 min)

L’enregistrement de la Déclaration (début à 55 min 45 sec)

Plus d’informations :

Didier Jourdan lors de son intervention en séance plénière le 28 octobre 2021
Clermont-Ferrand a reçu le prix de la ville apprenante 2021. Didier Jourdan avec David Atchoarena, Directeur de l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie.
Publié par Didier dans Actualités