Régulation de la publicité et comportements des adolescents

Il n’est pas toujours aisé de mettre en évidence « grandeur nature » l’impact des mesures de régulation de la publicité sur les comportements.

Les différences dans les règlementations régulant la publicité pour les e-cigarettes entre les provinces canadiennes permettent d’examiner l’impact des restrictions réglementaires sur le marketing des cigarettes électroniques.

Un article publié dans le premier juillet 2020 dans PEDIATRICS fait état d’un travail conduit sur 3 années (2017 à 2019) auprès de 12.000 jeunes de 16 à 19 ans. Il montre que l’exposition à la commercialisation et la prévalence de la vape ont augmenté après la libéralisation du marché de la cigarette électronique en 2018. Les provinces pour lesquelles la régulation est la plus importante sont celles pour lesquelles les niveaux d’exposition au marketing et l’utilisation de la cigarette électronique sont les plus faibles. Les provinces pour lesquelles les régulations sont plus limitées sont celles pour lesquelles l’utilisation de l’e-cigarette est la plus élevée. La figure montre les écarts de consommation en fonction de la nature des régulations provinciales.

Il ne s’agit pas ici d’entrer dans l’intense débat relatif aux enjeux de la vape dans le sevrage tabagique et aux modalités d’utilisation de l’e-cigarette dans l’accompagnement des fumeuses et des fumeuses. Ces travaux mettent en évidence le lien existant entre déterminants commerciaux de la santé, régulations et comportements des adolescents.