« Quel avenir pour la professionnalisation en Afrique? »

Dans le cadre du colloque international en hommage à Monsieur Pierre Fonkoua, Professeur Emérite des universités, Chevalier de l’Ordre de la Valeur Camerounais, qui se tiendra du 9 au 11 novembre 2020, l’Unité de Développement de Recherche sur les pratiques sociales et les changements de comportements (UDREPS) lance un appel à communication et de texte portant sur les récits de pratique touchant au domaine de la professionnalisation des enseignants.

 

Pierre Fonkoua est titulaire d’un doctorat de 3e cycle en Sciences de l’éducation de l’Université de Caen en France et d’un Ph.D. en fondements et études en éducation de l’Université de Montréal au Canada. Il a été Chef de Département des Sciences de l’éducation à l’Ecole Normale Supérieure de l’Université de Yaoundé I, professeur associé à la fois à l’Université Catholique d’Afrique Centrale, en Faculté de Médecine et des Sciences Biologiques de l’UYI, coordonnateur de l’Unité de Recherche et de Formation Doctorale (URFD) en sciences de l’éducation et ingénierie éducative de l’université de Yaoundé-I, Coordonnateur National du Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Éducation (ROCARE – Cameroun). Il est actuellement Coordonnateur National de la  Chaire UNESCO en Sciences de l’éducation pour l’Afrique Centrale, Antenne du Cameroun; Coordonnateur National de la Chaire Doctorale UNESCO  des Droits de l’Homme et Culture de la Paix pour l’Afrique Centrale et les pays de la SADC, université de Bangui/ Université de Kinshasa;  Représentant National de la Chaire UNESCO Education et Santé à l’IFORD/UYII dont le siège est à l’Université de Clermont;  Professeur associé à l’Université Cergy Pontoise (France) et à l’Université de Yaoundé I(Cameroun); Président d’honneur du Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Éducation (ROCARE – Cameroun); Président de l’Association Francophone Internationale de Recherche en Sciences de l’Education pour l’Afrique du Centre et de l’Ouest (AFIRSE – ACO).

 

Quelques uns de la quarantaine de docteurs qu’il a dirigés, veulent  manifester leur reconnaissance à son égard. Le titre de ce colloque s’intitule : « Quel avenir pour la professionnalisation en Afrique ? ». Monsieur Fonkoua a développé au cours des années une œuvre multiforme et influente. Ses champs d’intérêt ont été multiples et variés, allant de la prospective à la professionnalisation, en passant par l’éducation spécialisée ou l’enseignement des adultes. Il a réalisé la complexité pour les acteurs éducatifs, de traduire dans les pratiques les valeurs, la vision de l’éducation telle qu’élaborée par la politique en amont. Ses travaux sur la professionnalisation s’ancrent dans la dimension de la formation des éducateurs et des enseignants. Il questionne la formation professionnelle des enseignants, puis s’interroge sur l’intégration des TIC dans le processus d’enseignement au Cameroun. Son œuvre sur la professionnalisation est révélatrice de l’orientation qui devrait être donnée en termes de formation des enseignants et des formateurs. Dans son ouvrage « Quels futurs pour l’éducation en Afrique » (2008), il précise qu’un enjeu principal est de mettre en œuvre une éducation qui réponde aux besoins actuels et avenirs du continent ; la formation professionnelle devrait s’éloigner des influences de courants de recherches internationales pour répondre aux besoins de développement endogène et durable de l’Afrique. La formation des éducateurs doit nécessairement s’adapter aux réalités contextuelles et répondre aux besoins d’éducation réels.

Le colloque en son hommage nous invite à réinterroger la question de professionnalisation, dans un triple perspective, au fondement des significations de ce concept pluriel. Comment les professionnels et usagers conçoivent et réalisent le développement professionnel des acteurs ? Comment les associations professionnelles, syndicats, et corporations conçoivent le « professionnisme » de leur profession métier ou activité ? Comment s’effectue la socialisation des acteurs à l’exercice professionnel de leur métier ? Quels mécanismes et matériaux sont mis en jeu ? Ces questionnements prennent pour point de départ le récit des pratiques professionnelles et les réactions des agents qui vivent ces expériences au quotidien. Les contributeurs sont invités à proposer des études fondées sur des approches méthodologiques participatives et pourront s’articuler autour des axes thématiques suivants : 1) développement professionnel : amélioration des aptitudes et capacités nécessaires à l’exercice réussi d’une profession ou d’un métier ; 2) stratégies et rhétoriques collectives : examen du vécu par les membres des associations professionnelles, du processus de transformation des professions en déclinant leurs perceptions ; 3) socialisation professionnelle : la manière dont les professionnels pensent, perçoivent et conçoivent la socialisation professionnelle ; 4) métier et profession : analyse des statuts des professions, comparaisons entre métier et profession du point de vue des professionnels ; 5) ingénierie des métiers : analyse et proposition des référentiels des métiers.

Professeur Fonkoua enseigne depuis 30 ans à l’ENS de Yaoundé. Il a une large expertise en conception des référentiels de compétences, politiques éducatives et ingénierie de formation; évaluation des systèmes éducatifs, prospective et planification en éducation, éducation spécialisée et pédagogie appliquée à l’inadaptation, didactique générale et pédagogie universitaire ; et intégration pédagogique des TIC.

Pour en savoir plus sur le Professeur Fonkoua, le colloque, ainsi que les modalités de proposition des contributions, veuillez cliquer sur les liens suivants :

http://www.pierrefonkoua.com/blog/

https://www.decitre.fr/auteur/1187753/Pierre+Fonkoua

https://raiffet.org/colloque-en-hommage-au-professeur-pierre-fonkoua-quel-avenir-pour-la-professionnalisation-en-afrique/

Renseignements: udreps.lab@gmail.com