Libertés, Dignité, Algérianité, avant et pendant le «Hirak» : Mohamed MEBTOUL

«Le changement est difficile au début, compliqué au milieu et magnifique à la fin»

Mohamed Mebtoul, membre éminent de la chaire UNESCO « EducationS & Santé », professeur de sociologie à l’université d’Oran 2, fondateur de l’anthropologie de la santé en Algérie, est à l’origine du Groupe de recherche en anthropologie de la santé (GRAS), devenu Unité de recherche en sciences sociales et santé. Après son précédent ouvrage : Algérie, la citoyenneté impossible ?, paru aux éditions Koukou, à Alger, en 2018, il publie un nouveau livre « Libertés, Dignité et Algérianité. Avant et pendant le  » Hirak » »:

Citoyens contre clientèles. Désir de changement contre volonté de stagnation. Ethique contre corruption. Révolte contre résignation. Humour et poésie contre langue de bois… Que peut faire la société, piégée par une triple instrumentalisation de l’histoire, de la peur et du religieux, face à un pouvoir adossé à la rente, au clientélisme, à la violence de l’argent et à la force brutale ? Sursaut de dignité d’un peuple méprisé, réprimé, assigné à la marge, le mouvement pacifique du 22 février 2019 signe le retour du politique par l’entrée en scène du citoyen. Quand la société crie son ras-le-bol, le pouvoir tire les vieilles rengaines en rafales : “anarchie”, “désordre”, “trahison”, “main étrangère”, “ennemi intérieur” (…) Manipulation grotesque d’un régime en mal d’imagination, l’appel au dialogue par le biais d’un panel maison est une tentative de croche-pied à l’histoire en marche. Contre les résistants qui refusent le piège des urnes à double fond, la riposte est un classique des régimes autoritaires : harcèlement des militants, intox et propagande dignes des années de plomb, encerclement des espaces de liberté, arrestations pour délit d’opinion. […] Les jeunes, qui ont bravé la peur pour exiger une vie digne, se sont heurtés à un pouvoir hors champ, qui s’accroche au statu quo pour sauvegarder ses privilèges. Malgré l’impasse programmée qui risque de déraper à tout moment, tous les espoirs sont encore permis.

Le professeur Mebtoul, chercheur et sociologue, nous aide à comprendre l’insurrection imprévisible et inédite ayant lieu depuis le 22 février en Algérie.

http://www.multitudes.net/category/fil-dactualite-autre/

https://www.elwatan.com/edition/actualite/le-changement-est-difficile-au-debut-complique-au-milieu-et-magnifique-a-la-fin-10-10-2019

 

Salon international du livre d’Alger: https://sila.dz