L’inauguration de la chaire UNESCO « EducationS & Santé »

Le mercredi 10 octobre 2018 a eu lieu l’inauguration officielle de la chaire UNESCO ÉducationS & Santé au siège de l’UNESCO à Paris. Plus de 200 participants représentant 40 pays ont pris part à cet évènement. Les chaires UNESCO Éducations & Santé, couplées au nouveau centre collaborateur OMS pour la Recherche en Éducation et Santé, sont des ressources stratégiques pour la production et le transfert de connaissances. La Chaire met en relation toutes sortes d’acteurs : agences des Nations Unies (dont l’UNESCO et l’OMS), États membres des Nations Unies, universités, écoles, ONG, entreprises et communautés locales. Elle vise avant tout à construire et animer une communauté globale, qui soutienne et donne visibilité aux projets innovants.

Nous souhaitons adresser nos plus sincères remerciements à toutes les personnes qui ont participé à cet événement. Vous n’avez pas pu vous joindre à nous ? Vous trouverez ci-dessous des extraits des interventions marquantes de la soirée, parmi lesquelles celle de Mme Stefania Giannini (Sous-Directrice Générale pour l’éducation, UNESCO), Mr. le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus (Directeur Général, OMS), Mme le Dr. Chris Brown (Chef de programme, Bureau européen pour la santé et le développement, OMS Europe), Mr. le Prof. Benjamin Williams (Premier Vice-Président, Université Clermont-Auvergne), Mr. le Prof. Tadashi Kobayashi (Vice-Président directeur pour l’Éducation et la Recherche, Université d’Osaka), Mr. le Prof. Michael Marmot (Professeur d’épidémiologie et de santé publique à l’University College London et Directeur de l’Institut pour l’équipé en santé), Mme le Dr. Faten Ben Abdelaziz (Coordinatrice de l’unité Promotion de la santé, OMS, Genève), Mme le Dr. Ikuko Tomomatsu (Chercheur au Kanagawa Centre for Clinical Research and Strategy au Japon), Mme le Prof. Fatou Diagne (Professeur en Sciences de l’Éducation à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal), et Mr le  Prof. Pierre Fonkoua (Professeur en Sciences de l’Éducation, Université de Yaoundé, Cameroun).

Le travail actuel est centré sur les dispositifs de recherche et de transfert de connaissances, notamment les futurs documents d’accompagnement des écoles promotrices de santé. Nous comptons sur vous pour y contribuer et vous tiendrons informés de nos activités sur notre site internet, Twitter, LinkedIn et par messages électroniques.

 

Mme le Prof. Beverley Yamamoto (titulaire de la Chaire UNESCO ÉducationS & Santé japonaise, Université d’Osaka) & Mr. le Prof. Didier Jourdan (titulaire de la Chaire UNESCO ÉducationS & Santé française et directeur du Centre collaborateur OMS pour la Recherche en Éducation, Université Clermont-Auvergne) ont affirmé conjointement : «  La Chaire se veut un catalyseur tant en ce qui concerne la recherche que le transfert de connaissance. Sa contribution sera modeste mais concrète et opérationnelle. » 

 

Mme Stefania Giannini, Sous Directrice Générale pour l’éducation à l’UNESCO : ‘ » Cette chaire UNESCO constitue un laboratoire d’idées. La « santé » et l’ « éducation » sont deux composantes fondamentales pour le développement des enfants, des individus en général et des sociétés. La création de la Chaire couplée à un centre collaborateur OMS à l’Université de Clermont-Auvergne est le résultat d’une collaboration renouvelée entre l’UNESCO et l’OMS. Sans une étroite coopération entre les systèmes de santé et les systèmes d’éducation, la promotion de la santé à l’école ne pourrait pas fonctionner ». 

Mr. le Dr.Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l’OMS: « L’OMS s’engage avec l’UNESCO à promouvoir l’éducation et la santé de tous les enfants et tous les jeunes. L’éducation et la santé sont les deux meilleurs investissements que l’on puisse faire dans le capital humain. Chaque enfant a droit à une santé et une éducation de qualité ».

 

Mr. le Prof. Michael Marmot (University College London, directeur de l’Institut pour l’équité en santé): « L’éducation est un déterminant clé pour l’équité en santé. Donner à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie. Permettre à tous les enfants, les jeunes et les adultes de développer leurs capacités et prendre le contrôle de leurs propres vies. L’injustice sociale tue à grand échelle. »